Comment préparer son voyage à Salvador de Bahia ?

Salvador de Bahia 
(Last Updated On: 14 décembre 2019)

Salvador, présentement capitale de l’État de Bahia, a été la toute première capitale du Brésil. Même si elle a perdu le titre, elle reste une ville riche sur le plan culturel et gastronomique. Elle abrite également un patrimoine mondial de l’Unesco et est réputée, à travers le monde, pour son carnaval. Ce dernier a été élu « plus grande fête de rue au monde ». Pour ceux qui veulent découvrir cette ville mythique, voici quelques conseils pratiques pour bien préparer le voyage.

Comment se rendre à Salvador de Bahia ?

Avant d’y aller, sachez d’abord la situer sur la carte du Brésil. La ville fait partie de l’État de Bahia qui se situe dans la région Nordeste ou au Nord-est du pays. Elle se trouve au bord de la Baie de Tous les Saints. C’est pour cela que les habitants l’appellent « São Salvador da Bahia de Todos os Santos » signifiant Saint Sauveur de la Baie de Tous les Saints.

Prendre l’avion :

Même si elle est la troisième plus grande ville du pays, après Rio de Janeiro et São Paulo, il n’y a pas de vols internationaux qui y atterrissent, ou très rarement. Il reste néanmoins possible de l’atteindre par la voie aérienne, mais pour cela, vous devez d’abord atterrir dans les autres grandes villes et y prendre ensuite un vol domestique. Sachez que dans tout le pays, on compte environ une soixantaine d’aéroports, mais seulement une vingtaine a la capacité de gérer le trafic international.

Pour en revenir aux vols domestiques, des liaisons sont effectuées tous les jours que ce soit vers Salvador ou les autres villes brésiliennes. Vu l’étendue du pays, la voie aérienne reste le moyen le plus rapide pour arriver à destination. Elle n’est toutefois pas la seule.

Y aller en bus :

Contrairement à ce que vous pouvez penser, les bus sont très confortables au Brésil. Ils sont les moyens de locomotion les plus empruntés par les Brésiliens. Comme ils parcourent plusieurs kilomètres, le voyage se compose toujours de nombreux arrêts et escales. Dans chaque ville, vous trouverez facilement un « terminal rodoviario » ou gare routière. Chaque gare propose de nombreuses liaisons dont une vers Salvador de Bahia.

Il vous suffit seulement de réserver vos places et d’attendre l’heure de départ. En général, les bus sont très ponctuels. Leurs sièges peuvent être inclinés, car le trajet peut comprendre un voyage de nuit. Les passagers seront alors à leur aise.

L’avantage avec les bus c’est qu’on peut y côtoyer directement les locaux. On découvre aussi leur système de voyage et de discussion en discussion, on finit par se faire de nouveaux amis ou de nouveaux hôtes. Notez que loger chez l’habitant à Salvador est monnaie courante et plus abordable que d’aller à l’hôtel. A part les rencontres, les paysages sont également époustouflants. A l’approche de Salvador, la végétation devient plus dense et on finit par arriver dans cette ville divisée en deux. De loin on aperçoit effectivement une ville à étages qui comprend la « cidade alta » ou ville haute et la « cidade baixa » ou ville basse. Les deux sont reliés par un imposant ascenseur, l’Elevador Lacerda.

l’Elevador Lacerda
l’Elevador Lacerda à Salvador de Bahia

Comment se déplacer à Salvador de Bahia ?

Maintenant que vous êtes arrivé à bon port, comment allez-vous vous déplacer au sein de la ville ? L’idéal reste le bus, car il est plus abordable et facilite le contact avec les Bahianais. Toutefois, si vous êtes pressé ou si vous sortez d’une discothèque en pleine nuit, mieux vaut commander un taxi.

Pour des parcours assez proches, n’hésitez pas à utiliser vos jambes, car c’est le meilleur moyen pour découvrir toute la ville et de sortie des sentiers battus. Par exemple, lorsque vous vous trouvez dans le centre historique de Salvador qui se situe dans la ville haute, chaussez vos plus confortables baskets et en avant pour une visite du site. Le centre historique a été classé patrimoine mondial de l’Unesco. Il abrite de nombreux monuments et endroits phares comme le quartier du Pelourinho. Celui-ci est à ne pas rater avec ses innombrables maisons colorées établies le long de petites ruelles en pavé. Le quartier fut, jadis le lieu de punition des esclaves indisciplinés.

le quartier du Pelourinho
le quartier du Pelourinho

Que faire à Salvador de Bahia ?

Savez-vous que Salvador est le berceau de la culture afro-brésilienne ? C’est effectivement entre ses murs que la capoeira a vu le jour ou encore le candomblé. Les deux sont toujours pratiqués par les Bahianais, à majorité métissés.

Pour comprendre ce métissage, sachez qu’autrefois, Bahia a été le lieu de débarquement des navires qui transportaient les esclaves capturés en Afrique. Pendant de nombreuses années, des milliers d’esclaves ont été contraints de travailler dans les plantations des colons implantés à Bahia et dans tout le Brésil. Quand ils furent enfin libérés, la majorité d’entre eux sont restés vivre au Brésil et seulement, une minorité est rentrée en Afrique. La population s’est par la suite mélangée et a donné naissance à une communauté métissée. Cela a également permis aux différentes cultures de fusionner.

Du fait de la culture afro-brésilienne qui y prédomine, trouver des activités à faire à Bahia n’est pas compliqué. Dans la journée, vous pouvez vous promener dans toute la ville sans omettre d’emprunter l’Elevador Lacerda. Vers la fin de l’après-midi, rentrez à l’hôtel pour vous reposer et vous changer. Non, vous n’allez pas mettre votre pyjama, mais une autre tenue plus adéquate pour la soirée qui s’annonce.

Presque tous les jours, lorsque le soleil est couché, les Bahianais se donnent rendez-vous dans les rues, sur les places, dans les bars et restaurants pour faire la fête. Le haut-lieu le plus festif de la ville est le quartier du Rio Vermelho. Jusqu’au petit matin, ce quartier ne dort pas. A part les restaurants, ceux qui ont le plus de succès ce sont les étals de rue tenus par de vraies Bahianaises en tenues traditionnelles aux accents africains. Ces dernières sont les meilleurs cuisiniers de la ville, voire du pays. C’est auprès d’elles que vous dégusterez tous les plats typiques de Bahia comme les acajeres. Elles respectent encore les recettes traditionnelles d’où l’engouement de la population pour leur cuisine. Sachez que ces dernières ne déploient leur restaurant que le soir venu pour repartir ensuite vers le petit matin.

Plage du Rio Vermelho
Rio Vermelho, Bahia, Brésil

Si vous vous trouvez encore à Salvador un mardi, c’est dans le Pelourinho qu’il faut vous rendre en fin de journée. Tous les mardis soirs, les habitants s’y ruent pour se déhancher sur un air de batucada. Il s’agit d’une musique jouée à base de percussions. L’ambiance est très festive, tout le monde y participe même les touristes désireux d’en apprendre les pas. Vous l’aurez donc compris, la samba n’est pas la seule danse qui fait la loi au Brésil. Il y a également la batucada, la capoeira, le forro, la lambada … A Salvador, les habitants sont plus axés sur les trois premières variétés.

Pour ceux qui veulent apprendre la capoeira, tous les jours, des capoeiristas donnent des démonstrations sur les plages. Il faut attendre le coucher du soleil pour les admirer. A l’occasion de certains évènements et notamment durant la haute saison touristique, vous les verrez aussi se produire dans les rues des quartiers populaires. Pour rappel, la capoeira est une forme de lutte que les esclaves d’antan ont pratiqué sous forme de danse pour ne pas éveiller les soupçons des colonisateurs. C’est pourtant grâce à certains mouvements qu’ils ont autrefois combattu. Aujourd’hui, elle fait partie de la culture afro-brésilienne et est pratiqué, même en dehors du Brésil. On la qualifie désormais d’art martial.

Que voir à Salvador de Bahia ?

A part le centre historique où l’on trouve le Pelourinho et le Rio Vermelho ainsi que les démonstrations de capoeira et de batucada, Salvador abrite encore de nombreuses richesses.

Parmi les évènements majeurs qui s’y déroulent, il y a le carnaval. Celui-ci se déroule au mois de février et en parallèle avec le carnaval de Rio et des autres villes brésiliennes. Contrairement à celui de Rio, le carnaval de Salvador est très participatif. Tout le monde peut y participer en suivant seulement un bloco de son choix. Un bloco c’est un immense camion qui transporte une puissante sonorisation et des danseurs aux habits multicolores. Durant le carnaval, on en trouve partout à travers la ville donc préparez-vous à beaucoup de musique et beaucoup de monde dans les rues. Vous avez deux options : participer à la fête comme tout le monde ou vous contenter de regarder ce spectacle ahurissant. Et bien sûr, vous pouvez regarder pour ensuite faire comme les autres. N’oubliez pas d’acheter le t-shirt du quartier que vous suivez et de vous déguiser comme eux.

Église Nosso Senhor de Bonfim
Église Nosso Senhor de Bonfim

Parmi les plus importants sites à voir, on peut également citer :

  • Église Nosso Senhor de Bonfim : la visiter vous permettra de comprendre l’importance de ces bracelets colorés, les fitas do Senhor do Bonfim, qu’on vous vend à travers la ville et qui se retrouvent attachés sur les grilles de ce lieu sacré ;
  • Le Musée Afro-Brasileiro : cet établissement chérit toute l’histoire de la culture afro-brésilienne ;
  • Le quartier de Barra qui, le soir venu, se transforme en haut-lieu de la gastronomie bahianaise ;

Et bien sûr, on n’oublie pas les séances de bronzage et de baignade sur les plages de la ville. Parmi elles, il y a la Praia do Forte et Porto da Barra Beach.

Related posts

Leave a Comment

*

code